La maison des services  
     Québec France
      
      
   

 L'habitation depuis votre maison !       
Actualité
    Occase.ca
Le bulletin habitation
Abonnez-vous gratuitement !
 Courriel: 
  
 
Intérieur  
Extérieur  

En bref
Armoires
Architecture
Aspirateurs
Construction et Rénovation
Meubles
Nettoyage
Peintres
Plancher
Portes et fenêtres
schéma des catégories >>









 L'espace habitation
 pour rebâtir son nid

Archives
  
Trucs et astuces pour tirer les joints

   Le tirage des joints de placoplâtre (gypse) demande une dextérité manuelle minimale et une certaine minutie. Les difficultés de cette besogne se maîtrisent avec un peu de pratique. C'est connu, un bon plâtrier n'aura pas à sabler son produit fini durant de très longues périodes, puisque l'expérience lui a apprit à bien lisser son plâtre et à ramasser tout surplus lors de l'application.

  Toutefois, il n'est pas nécessaire d'être un professionnel pour s'en tirer avec les joints et arriver à un bon résultat. Or l'apprentissage du maniement de la truelle et du grattoir mural s'acquiert rapidement par la plupart des gens. Ces quelques conseils vous aideront à tirer les joints sans tirer le diable par la queue.

Le ruban
  Deux types de ruban à joints sont disponibles sur le marché. Le ruban quadrillé autocollant s'emploie avec facilité et résiste mieux au travail du joint. Toutefois, il est moins résistant que celui de papier et son utilisation est surtout réservée pour les réparations mineures ou pour les joints peu abondants. De plus, ce ruban ne doit être utilisé qu'avec des enduits à prise rapide tel que le beigne de composé à joints avec du plâtre de Paris (nommé plâtre hybride). Ce ruban se révèle aussi beaucoup plus dispendieux. Nous utiliserons le ruban de papier pour la présente description.

  Les plâtriers professionnels installent et coupent le ruban au fur et à mesure, à l'aide d'un support fixé à leur ceinture. Pour les personnes novices en la matière ou encore pour les tireurs de joints occasionnels, je recommande de mesurer et couper les longueurs de ruban à l'avance et de plier les coins intérieurs préalablement.

Le composé
  Il est possible et peut être plus facile de tirer les joints avec seulement du composé à joint. Dans ce cas il faudra respecter un temps de séchage de 24 heures entre chaque couche.

  Une astuce très utilisée dans le métier consiste à appliquer les deux premières couches avec un mélange de composé à joint et de plâtre de Paris. Pareillement très utile pour les réparations et les trous profonds, cette préparation assurera un fond solide, lequel s'affaissera beaucoup moins. De plus, cet assemblage séchera beaucoup plus rapidement. Or cette méthode vous permettra d'appliquer deux couches presque consécutivement, sans attendre au lendemain. Pour bien vous en tirer, le beignet de plâtre vous sera d'une grande utilité.


Le beignet de plâtre (hybride)

  Il représente une excellente astuce professionnelle pour mélanger le ciment à joint à du plâtre et d'utiliser celui-ci sans qu'il ne sèche avant l'application. Le dosage est d'une part pour une, donc approximativement 50 % pour chacun des deux produits.

  Placez une motte de ciment à joint sur un support de travail tel un panneau, une table d'atelier, une plaque de gypse ou autre. Disposez le composé en forme de beignet à l'aide d'un grattoir mural d'environ 3 pouces, en pratiquant un mouvement rotatif du poignet. Essayez de répartir le matériel également autour du beignet.

  Emplissez le réservoir au centre de cette forme avec de l'eau, jusqu'à demi niveau ou légèrement plus. Ensuite, saupoudrez graduellement le plâtre dans l'eau, en le distribuant dans tout le périmètre intérieur du beignet, jusqu'à saturation. Vous atteindrez cette limite lorsque le mélange plâtre et eau commencera à fendiller ou à craqueler.


  Dégagez une portion du beignet sous la configuration d'une pointe en partant du milieu et mélangez uniformément cette mixture pour l'utiliser. Le reste du beignet reposera ainsi plusieurs minutes sans durcir, avant d'être manipulé à son tour. Si la préparation se raffermie trop pour être malléable pendant l'application, jetez-la et mélangez une nouvelle pointe du beignet. Avec un soupçon d'expérience, vous estimerez facilement les quantités de matériel à préparer en fonction du rythme du travail à effectuer.

La pose du ruban
  La pratique d'usage consiste à apposer sur le joint une importante quantité (plus que nécessaire) de composé à joint ou, moins recommandé, de mélange de plâtre. On installe ensuite le ruban en place en le pressant avec un grattoir mural flexible. Il s'agit à la fois de ramasser le matériel excédentaire et d'en appliquer une fine couche sur le ruban en lissant bien. Ce truc du métier assurera d'éviter d'emprisonner de l'air sous le ruban, ce qui aurait comme effet de produire un gonflement du joint. Il va sans dire qu'il est toujours préférable de lisser dans le sens du joint

Les couches suivantes
  Laissez durcir le travail avant d'appliquer la couche suivante. Grattez les imperfections et les amoncellements entre les applications avec un grattoir mural. Il n'est pas nécessaire de sabler entre les couches.

  Pour exécuter la deuxième et la troisième couche, il est important d'élargir vos joints à chaque reprise. Pour ce faire, il suffit d'utiliser astucieusement un grattoir mural d'une largeur supérieure à celui employé précédemment.

  La troisième et dernière couche s'effectue avec seulement du composé à joint, même si vous avez utilisé le mélange de plâtre. Étendez une mince couche en lissant bien toute la surface du joint et en prenant bien soin de ramasser tout excédent.

Les coins intérieurs
  Une fois le ruban installé, on procède aux couches de finition des coins intérieurs. On applique une couche sur un côté à la fois en laissant sécher avant de travailler sur l'autre surface de mur ou de plafond formant le coin.

Le sablage
  Lorsque les joints ou les réparations sont bien secs, vient l'étape du sablage. Elle peut se réaliser en utilisant une éponge à sabler ou un accessoire à main et du papier à poncer à grains fins (150 ou 180). Pratiquez des mouvements linéaire dans le sens du papier en favorisant les limites extérieures du joint, sans trop presser ni insister.

  Une fois le sablage terminé, il est essentiel d'enlever toutes trace de poussière à l'aide d'une brosse à poils souples ou d'un chiffon sec.

À lire aussi : Astuce pour réduire la poussière de plâtre.


Martin Saint-Pierre
La maison des services
  Consultez les archives de cette chronique!

La maison des services ne se tient pas responsable des opinions émises dans ces articles. Les auteurs ont l'entière responsabilité de leur texte.Toute reproduction totale ou partielle d'articles, de photos ou graphiques est interdite. En aucune circonstance, La maison des services, ses fournisseurs ni ses auteurs ne seront responsables, directement ou indirectement, des dommages directs, indirects, spéciaux ou économiques, découlant de l'utilisation de l'information présentés sur ce site.
© La maison des services 2003




Entrée | Intérieur | Extérieur | Schéma |

Merci d'ajouter ce site à vos favoris!
 
 | Commentaires | Conception Internet | Politiques | Petites annonces Occase.ca |